Avoir une vie ou un travail, quitte à choisir tu prends quoi?

A votre naissance, une bonne fée se penche sur votre berceau et vous propose de choisir entre une vie et un travail. Que choisiriez-vous actuellement? Parfois, la vie privée intervient fortement dans notre vie professionnelle, mais en règle générale le travail prime et la vie privée en pâtit.


Et vous, avez-vous dû choisir?
Si vos réponses à ces affirmations sont pour la plupart affirmatives, vous avez su préserver votre vie personnelle.


Ma vie affective

Je vois autant mes amis qu’avant.

Ma vie affective est riche.

Je rencontre souvent de nouvelles personnes en dehors du travail.

J’ai le sentiment d’avoir le contrôle sur ma vie personnelle.

Je me livre souvent aux autres.

Je fais tout pour m’épanouir dans ma vie affective.

Mes loisirs

Généralement, je prends mon temps et ne suis pas pressé(e).

Mon travail ne m’empêche pas de faire les choses que j’ai vraiment envie de faire.

J’évite de parler travail ou de faire affaire pendant mes loisirs.

Je ne suis pas en compétition dans mes loisirs.

Je peux faire ce que je veux pendant mon temps libre.

J’ai des activités participatives pendant mon temps libre – sport, musique, peinture…

J’évite de passer tout mon temps libre en spectacles, films, concert, compétitions…

J’ai des activités communautaires – clubs, groupes, associations…

Je ne reporte pas mes loisirs à plus tard.

Je profite de mes loisirs et ne perds pas mon temps libre à dormir.

Mon repos

Quand je ne travaille pas je me détends facilement.

Je prends les vacances auxquelles j’ai droit même quand il reste du travail.

J’aime être en tête à tête avec moi-même.

Je perçois facilement mes limites.

Mon intimité personnelle est respectée au travail.

Je sais me soustraire à mes proches pour être seul(e).

Travailler le week-end ? Jamais !

J’évite la télévision quand je veux me détendre.

M’ennuyer ? Je sais faire face à l’ennui.

Mes démarches administratives sont à jour.

Je gère bien ma santé.

 Mon travail

J’arrête de penser à mon travail une fois rentré(e) à la maison.

Je ne rapporte jamais de travail à la maison.

J’ai régulièrement des « trous » dans mon emploi du temps qui favorisent ma détente.

Ce n’est que raisonnablement que je dépasse les heures de travail règlementaires.

Ce n’est pas uniquement le travail qui m’apporte de la satisfaction.

Je suis créatif dans d’autres choses que mon travail.

J’aime mon travail, il n’est pas ma passion pour autant.

Je ne me dis pas que mon travail est un sacrifice pour un mieux être à long terme.

Au travail on accepte que chacun ait une vie personnelle.

Mes valeurs sont respectées au travail.

Ma vie privée empiète rarement dans ma vie professionnelle.

Alors, Avez-vous fait un choix? Faites vous partie de ceux qui suppriment inconsciemment leur vie personnelle? Oublient leur santé, leurs amis, leurs proches, leur famille, s’oublient eux-même. Certaines entreprises proposent de reporter cette vie privée. Elles proposent à leurs employées de congeler leurs ovocytes. Cette gestion des naissances et des vies personnelles, elles sont prêtes à la payer cher – par employée : 10 000$ pour la congélation et 500$ par an pour la conservation. Outre le caractère hyper intrusif de ces entreprises, est-il nécessaire de démontrer le caractère morbide de cette suppression ou de ce report de nos vies privées ?

Comment trouver cet équilibre?

Certes dur à atteindre, de lui dépend notre santé, notre affectivité, notre longévité et au final, notre Bonheur. Par équilibre on entend une contrepartie de la charge que constituent les efforts et tensions du quotidien qui peuvent venir du travail ET du foyer. C’est pourquoi ces deux lieux de notre vie sont complémentaires. Aucun ne devrait empiéter sur l’autre car chacun est important et utile à l’autre.

se poserCher lecteur, à toute période d’effort doit succéder une période de repos qui va nous permettre de nous gonfler d’énergie pour profiter de loisirs et plaisirs. L’effort pouvant être autant au travail qu’au foyer ou au sport, il nous faut nous détendre ailleurs. Soit seul, face à nous même, dans le calme, soit dans nos loisirs reposant. Il est vrai que parfois se poser est angoissant. La peur de l’ennui surgit. Face à cela, on met son corps et ses besoins en veilleuse et on reste dans le mental et l’agir. Allons, cherchons autre chose que la performance pour obtenir satisfaction ! Et surtout, surtout, par jour, consacrons minimum 5h à nos loisirs – repas, repos, détente, sexualité…, 6h à 8h à notre sommeil et entre 4h et 10h à notre travail. Sur ce, je vous souhaite une belle vie équilibrée.

[yop_poll id=”2″]

Poster un Commentaire

avatar
Messika
Invité

n’oublions pas les transports(travail?) la famille(loisir?) .
bonne journée
Caroline

Alexandre
Invité

Article bien écrit. Merci pour ce partage !

L’équilibre travail – vie privée est essentiel pour être bien dans sa vie mais aussi au travail ! Un employé qui est bien dans sa vie sera plus efficace dans son travail, et inversement.

D’ailleurs cette entreprise dont tu parles, demandant de geler les ovocytes de ses employées, est aussi l’une des entreprises les plus bienveillante pour le bien-être de ses employé(e)s et ceux-ci font partie des plus productifs du secteur. Comme quoi certaines entreprises peuvent toucher le bon et le moins bon de manière assez troublante…

wpDiscuz